Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

3 juillet 1944

3 juillet 1944 - 3 juillet 1944

Angleterre 1944,

Le 3 juillet, sous un ciel bas distillant une pluie fine et pénétrante ( « it’s very nice weather, isn’t it ? » ) une nouvelle prise d’armes rassemble la totalité de la division.
Le général Koenig remet à chaque régiment, chaque bataillon, chaque groupe d’artillerie un drapeau
ou un étendard à son chiffre.
– C’est une Consécration, dit le lieutenant Guigon.
– Non, c’est une résurrection, réplique le lieutenant Briot de la Crochais, du 12e Cuirs,  » Dauphin-Cavalerie », l’un des plus anciens régiments de France.
L’ultime drapeau vient d’être remis.

Le général Leclerc s’avance.
. Dans sa main, un petit écusson doré et bleu, brillant faiblement.
– Voici l’insigne de la division choisi par vous, dit-il.
Il est à l’image de la France, marquée de la Croix de Lorraine.
Chacun d’entre vous en recevra un exemplaire, numéroté.
Je réserve le numéro 1 pour le capitaine Divry qui nous a déjà précédés, parachuté sur le sol de la Patrie.
Je m’attribue le numéro 2. Prenez soin du vôtre.
Portez-Ie toujours…

Une France timbrée de la Croix de Lorraine…
Leclerc a attendu l’Angleterre et l’approche des combats pour concrétiser ainsi l’union, enfin réalisée; désormais, quels que soient son origine, son passé, ses convictions, chaque soldat, chaque gradé sait qu’il est membre à part entière, sans aucune restriction, d’une même famille. D’un clan.

( Extrait de  » La 2ème DB » Erwan Bergot  )