Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

2e DB 1943-1946

La 2ème D.B. dans l’Histoire, de 1943 à 1946

1943
  • 1941
    Afrique, aux origines 1943

    1941-1943 - L’épopée africaine

    1941 - 1943 Le capitaine de cavalerie Philippe de Hauteclocque, prenant le nom de Leclerc, rejoint l’Afrique pour continuer la lutte contre l’ennemi. Le 27 août, nommé gouverneur du Cameroun, il rallie une partie de l’Afrique équatoriale française à sa cause

  • 24
    Témara (Maroc) août 1943

    24 août 1943 - 24 août 1943

    Création de la 2e DB

  • 10
    Casablanca (Maroc) avril 1944

    10 avril 1944 - 10 avril 1944

    Embarquement de Casablanca pour l'Angleterre

  • 3
      juillet 1944

    3 juillet 1944 - 3 juillet 1944

    Angleterre 1944, Le 3 juillet, sous un ciel bas distillant une pluie fine et pénétrante ( « it’s very nice weather, isn’t it ? » ) une nouvelle prise d’armes rassemble la totalité de la division. Le général Koenig remet à chaque régiment, chaque bataillon, chaque groupe d’artillerie un drapeau ou un étendard à son chiffre.

  • 1er
    Utah-Beach - Saint Martin de Varreville (Manche) août 1944

    1er août 1944 - 1er août 1944

    Débarquement en Normandie

  • 12
    Alençon août 1944

    12 août 1944 - 12 août 1944

    Libération d'Alençon (Orne)

  • 22
      août 1944

    22 août 1944 - Rambouillet

    LE 21 août, nous étions toujours devant Argentan. Glissant derrière nous, l'armée américaine avait progressé jusqu'à Dreux et jusqu'à Chartres, poussé des reconnaissances vers Rambouillet. Puis, tandis que de Dreux notre XVe Corps (sans nous) attaquait droit au nord et coupait la Seine à Meulan, on voyait au sud la tache des reconnaissances blindées toucher le fleuve vers Fontainebleau. Le commandement américain soumettait ses décisions à la froide raison militaire, débordait Rouen, puis Paris. Paris : pour nos alliés, objectif impersonnel et difficile, émiettant les colonnes dans les dédales interminables de ses banlieues, déversant sur leurs pas les torrents inconnus de sa population.

  • 23
      août 1944

    23 août 1944 - Paris – Hôtel de Ville

    Dans la soirée, des éléments de reconnaissance parviennent au pied de l'Hôtel de Ville.

  • 24
      août 1944

    24 août 1944 - Paris 24 août 1944

    Les combats du 24  Ordre pour ce jour-là : «S’emparer de Paris…» Les colonnes s’ébranlent au petit jour dans la pluie. Les deux groupements ne se réuniront plus que le lendemain au rond-point des Champs-Elysées. Pour suivre avec le Général celui du colonel Billotte, qui, en défilant par Limours et Arpajon, va rejoindre la grand’route d’Orléans, nous devons d’abord nous […]

  • 25
    La capitulation du « Gross Paris » août 1944
    France-Libre

    25 août 1944 - Paris- 25 août 1944

    La capitulation du « Gross Paris »

  • 26
      août 1944

    26 août 1944 - Plaine Saint-Denis

    Dans l'après-midi et la nuit du 26, Roumianzoff a poussé au delà des portes, s'est établi à Saint-Denis, a porté des reconnaissances jusque vers Enghien. Il a dû les retirer : encore une fois, l'ennemi raccommode sa déchirure, ramène une division du Pas-de-Calais, l'appuie à la forêt de Montmorency et au Bourget.

  • 10
      septembre 1944

    10 septembre 1944 - Vers l’Est

    Au début de la deuxième semaine de septembre, la Division se regroupe dans les vallonnements coupés de bois touffus de Bar-sur-Aube et du pays de Clairvaux. La Brie et la plate Champagne, que la guerre vient d'enjamber sans les toucher, nous ont vu défiler dans un roulement monotone. Chacun y a décanté dans un silence relatif la riche expérience des derniers jours

1946