Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

2e DB ex-Yougoslavie

Ex- Yougoslavie 1993-1995

 

Zagreb : Le 1er mars 1993, le 403e bataillon de soutien logistique est mis sur pied par la 2e DB pour intervenir en ex-Yougoslavie dans le cadre de la FORPRONU.

Du 1er au 15 avril, un détachement de 1 200 hommes de la division part ainsi relever le bataillon en place.

Bihac : Le 5e RI envoie un bataillon d’escorte en avril 1994.

Outre une aide humanitaire, les hommes de la DB assurent pendant 6 mois la protection de l’enclave musulmane.

Au retour, le 25 novembre 1994, la cérémonie de dissolution du bataillon de Bihac a lieu en présence du maire de Versailles, à la Grande Ecurie du Roy.

 

 

 

 


Sarajevo 

Quelques mois plus tard, le 15 mars 1995, les rotations du Batinf 5, bataillon d’infanterie, débutent vers Sarajevo.

Ce troisième mandat est assuré par un bataillon de marche baptisé « Leclerc » issu des régiments de la 2e DB et notamment du RMT.

Près de 1 300 hommes et 400 véhicules (dont une centaine de blindés) se déploient sur le Mont Igman, le long de la « Sniper Alley », à Titobaracks, aux environs de Sarajevo.

Observations, contrôles et assistance aux populations sont autant de missions remplies avec succès par les casques bleus du Batinf 5.

De retour en France en juillet, le bataillon est dissout le 29 de ce mois.

 

 

 

 

Igman-Mostar : Le 31 juillet 1995, le groupe d’artillerie « Leclerc » (40l RA – 1er RAMa) embarque pour Ploce et Split, dans le cadre de la Force de Réaction Rapide.

Ses AUF1, par la puissance et la précision de leurs tirs, permettront de faire respecter l’application des résolutions de l’ONU depuis le Mont Igman.

Ainsi, le 22 août à 20 h 30, les 755 délivrent leurs 6 premiers coups sur une position serbe au nord-est de Sarajevo.

Puis, ils participent aux frappes de l’OTAN en septembre 95.

Par relèves successives, les artilleurs du 40e RA et du 1e RAMa assureront la présence dissuasive des canons de 155, jusqu’en août 96.

Ploce : La même année, le 2e RCS est mis à contribution. Sa capacité de ravitaillement et de soutien, et ses moyens de transports seront décisifs dans l’acheminement et la distribution de l’aide humanitaire aux populations

Mostar : En 1997, des officiers et sous-officiers de la 2e DB, avec leurs camarades de la 10e DB, arment l’état-major de la DMNSE dans le cadre de la SFOR.

Au total, de 1992 à 1997, plus de 5 000 hommes de la 2e DB auront servi pour la paix en ex-Yougoslavie.